Beauté

La déception | Prescription lab

Au printemps, j’ai vécu une expérience plutôt désagréable. Je n’ai pas forcément pour habitude de dégainer mon arme aussi facilement sur la toile mais parfois c’est nécessaire.

La Box Prescription Lab

Pour la petite histoire, ma collègue fan de beauté Bio (et plus particulièrement de box) à découvert le concept et m’en a expressément parlé. Je ne dis pas que c’est de sa faute. Surtout pas.
Elle était un peu surexcitée il faut l’avouer.
Elle m’a parlé de « Full Size », de produits à tendance Bio et d’une box pour un prix défiant toute concurrence !

Ni une, ni deux, j’ai fouillé sur leur site pour en apprendre davantage. J’ai eu une belle impression. C’est vrai que lorsqu’on parcours le site, c’est joli, chic, intéressant et surtout le discours donne envie.

Lorsque j’ai vu les deux box précédentes, ça a pesé dans la balance !
En effet, celle de Janvier 2017 contenait l’huile sèche corps Moroccan Rose gold de REN. Celle de février 2017 contenait l’Egyptian magic, dont quasi tout le monde ici connaît la renommée. Enfin, la box de mars contenait un soin visage Cattier et le gommage doux d’Absolution.

Bonne sélection !

Il notifie bien que 3 produits sont présents chaque mois.
Un de leur marque (PL) et deux de partenariats (maintenant il y en a un qui est au format voyage). De plus il offre un petit magazine beauté assez sympa !

Convaincue, je me suis abonnée pour 19.60 euros/mois et j’ai reçue ma première box le mois suivant. C’est à dire en avril 2017 (la box de mars n’étant plus disponible alors que nous étions avant le 20, j’aurais aimé l’avoir mais bon, passons).

À la réception, je n’ose pas vous dire dans quel état de déception intense cette box m’a mise.

Avril 2017

  • Le shampoing Sachajuan en format voyage est à tendance naturelle et pour les cheveux normaux (ça ne me correspond pas du tout mais ça peut servir…).
  • La crème de nuit IOMA est un concentré de produits chimiques (peu importe son prix), très peu pour moi…
  • Je déteste la fleur d’oranger donc autant te dire que le baume corps à la fleur d’oranger + argan de leur marque ne m’a fait ni chaud, ni froid…
  • Que dire de la pochette transparente pailletée ? 

Clairement, pour moi j’ai jeté 20 euros par la fenêtre. J’ai quand même décidé, sur les conseils de mon amie, de continuer un mois de plus parce qu’il est vrai que parfois on tombe sur une box qui ne convient pas !

Mai 2017

Elle ne m’a pas plus séduite…

  • Le gloss Paul & Joe est pas mal du tout question couleur, tenue et effet ! Cependant, je ne mets pas ce genre de produit…
  • L’huile visage au Roucou + Jojoba de Prescription Lab est insignifiante à mon goût : un joli packaging avec les fleurs mais la légère odeur de rance ne donne pas envie de l’utiliser. Ne parlons pas de la compo qui affiche un volume d’huile de tournesol bien plus grand que l’huile de Jojoba énoncée… Greenwashing ?
  • Sans parler du gel protecteur Granado qui est un concentré de silicone en tout genre (matière hyper polluante à produire) et qui ne sert pas à grand chose au quotidien…

Un SAV déplorable 

Cela dit, j’ai tenté d’expliquer mon problème par e-mail, en toute honnêteté et sans agressivité au service client. Je souhaitais traiter avec eux pour un possible échange de produit juste après la réception de la première box.
De plus, il propose de remplir un profil beauté à l’inscription. Le fait de recevoir que des produits qui ne correspondent pas à mon profil a renforcé ma déception…

La réponse a été sans appel et d’une froideur sans nom. Bien évidemment aucune proposition pour limiter les dégâts ne m’a été proposé. Sachant qu’ils possèdent la marque d’un des produits dans chaque box, ils auraient pu faire un effort.
Par exemple, ils m’auraient envoyé la crème pour les mains au thé vert en échange de celle à la fleur d’oranger, ça aurait été plus que parfait. Cela aurait permis de faire passer la pilule et sans doute de rester abonnée.

On est commerçant ou on ne l’est pas ^^.

La marque Prescription Lab

La marque a un joli concept marketing, on parle de « philosophie » :

  • de mission (de construire ensemble une marque qui offre un équilibre entre naturel, efficacité et plaisir)
  • de démarche (on parle de composition juste et que la nature est bien faite)
  • de promesse (l’élaboration des produits dans l’exigence et la passion de la cosmétique)
  • de soins (et de bonnes compositions ou de mauvais ingrédients qu’ils ont choisis d’écarter)
  • de programme (pour vous aider grâce à une signalétique)
  • de maquillage défiant les défis du quotidien.

Tout est bien ficelé pour donner une belle image et je comprends l’idée. Toutes les marques utilisent le marketing, elles en ont besoin pour vendre. Cependant, au delà des belles phrases dignes d’un politicien, lorsqu’on regarde de plus près, on voit tout de suite que quelque chose cloche…

La façon d’afficher la liste des ingrédients sur leur site (à noter que ce n’est pas propre à chaque cosmétique) :

  • 1ère étape : Un lien pour voir la composition réelle.
  • 2ème étape : En superposition et en transparence les bienfaits des actifs mis en avant sur la liste des ingrédients INCI.

Tout est fait pour ne pas la remarquer, on se demande pourquoi ? ^^

Rien qu’avec l’huile éclat visage « Roucou + jojoba » pour tous types de peaux, je m’en suis aperçue.

Il est vrai que la composition est naturelle

Cependant, il ne faut pas 5 secondes pour voir que le 2 ème ingrédient n’est pas celui auquel on s’attend le plus, c’est à dire de l’huile de jojoba (huile la plus respectueuse de tous les types de peaux due à sa composition en acides gras).
En réalité c’est de l’huile de tournesol qui est présente en majorité. Elle n’a pas du tout les mêmes propriétés. Riche en oméga 6 et en vitamine E elle est conseillée pour les peaux sèches. Il y a de grandes chances que des peaux mixtes ne tolèrent pas cette huile et ce fût le cas pour moi au printemps…

De plus, elle coûte 29 euros. J’ai d’autres produits en tête qui sont bien plus qualitatifs…

Bref, vous avez compris… 

Un autre produit qui m’a attirée est le gommage corps café + sucre.

Que dire ? Ça me dépasse totalement qu’aujourd’hui qu’ l’on puisse proposer un produit aussi simple pour 24 euros les 150 ml. De l’huile de tournesol, du café, du sucre et peut-être pour l’odeur de l’huile de coco ?

Next…

Un dernier produit soin, allez, juste pour rire :

Le baume à lèvres Rose + Karité où l’on vante les mérites de l’huile de rose régénérante et du beurre de karité nourrissant. Sauf que, la première huile que l’on trouve est encore de l’huile de tournesol ET la deuxième est de l’huile de ricin ^^ et ensuite on trouve du beurre de karité et beaucoup plus loin de l’huile de rose musquée… Pour 13 euros…

Conclusion 

Il est évident que la marque Prescription lab joue sur le plus vieux des tableaux en cosmétiques traditionnelles. Mettre en avant le côté « naturel » de la marque et des ingrédients nobles qui ne sont pas spécialement en haute teneur dans les produits. Cela permet aussi de vendre pour une gamme moyenne pour effectuer un maximum de marges.

Concernant les box, on s’attend à ce que les partenariats soient en accord avec la vision de la marque. Mais au final, le plus intéressant est choisi et on ne peut s’attendre à avoir chaque mois un produit naturel et/ou bio de qualité dans la box. Ce qui est dommage, et quand on voit les box suivantes, cela confirme bien mes soupçons.

Quand on parle de compositions à proprement parler, en décrivant des choix éthiques avec des exemples de « conservateurs doux et plus sûrs », on fait attention.
Parce que malgré la haute teneur en composants d’origines naturelles que la marque propose, j’ai été extrêmement surprise de voir que beaucoup d’entre eux contiennent du Phénoxyéthanol. Pour rappel c’est un solvant qui est utilisé en tant que conservateur et qui est très controversé pour ses possibles effets sur la santé.

Je vous reporte à l’article que j’ai pu écrire sur cet ingrédient.

C’est littéralement du gâchis…

Etant donné que j’ai traité entre autres avec le service client de Birchbox quelques mois auparavant, je peux dire que la différence est clairement notable. La marque ne perd clairement pas son temps avec la fidélisation de sa clientèle. C’est un choix. Certes mais qui, en tant que conseillère de vente, ne me correspond absolument pas.

Si il n’y avait pas eu ce souci commercial et ce discours qui manque cruellement de cohérence, il est clair que je n’aurais pas l’esprit aussi critique. Mais c’est clairement se moquer de ses clients. Il ne faut pas oublier que nous sommes en 2017, époque où de plus en plus de personnes se renseignent, étudient et bousculent leurs habitudes. Je doute que cette façon de faire soit très judicieuse ^^

Il est clair que je ne recommande pas ce concept de box ou cette marque. Il y a de superbes marques avec une vraie expertise, de la recherche, qui utilisent des ingrédients naturels et qui proposent des produits à des prix beaucoup plus accessibles.

J’espère que cet article vous a plu et vous aidera à y voir plus clair concernant cette marque.

A bientôt sur skinsandco !

2 commentaires

  • tamao71

    Coucou! c’est vrai que les produits ne sont pas tous naturels… la box d’avril m’aurait aussi très déçue si je l’avais prise… l’huile de mai j’ai beaucoup aimé personnellement 🙂 j’attends les spoils pour la prendre ou non, mais pas d’abonnement à l’année ^^