Beauté

Les Silicones

Cet article a été publié en décembre 2013 et mis à jour en prenant en compte les nouvelles informations disponibles.

Il est important pour moi de vous parler de ces ingrédients chimiques qu'il vaut mieux fuir au quotidien.

Qu’est-ce que les silicones ?

On les obtient chimiquement à partir de dioxyde de Silicium. Autrement dit, de Quartz.

Il existe de nombreuses familles de silicones synthétiques ainsi que leurs dérivés. Ils se déclinent en différentes matières, du plus souples comme l’élastomère au plus solides comme le plastique dur.

Les industriel les utilises en cosmétique pour leurs qualités d’émollient (assouplissant et adoucissant), et de conditionneur capillaire (facilité de coiffage, séchage…). De plus, comme beaucoup de produits chimiques, ils ont un coût peu élevés.

Pourquoi sont-ils néfastes ? 

Sur la santé

Les conséquences des silicones sur notre santé sont difficilement mesurables, faute d’études.

Ce que nous n’avons pas prouvé ne veut pas dire que cela n’existe pas. Pour ma part, le principe de précaution s’applique en toute logique.

Sur les cheveux

Ce sont des produits de mauvaises qualités. Ils ont un effet néfaste sur la peau et les cheveux sur le long terme.

Ils recouvrent les cheveux d’un film qui les rends brillants et faciles à coiffer. Ce que nous adorons tous.tes. Cependant, malgré son innocuité,
cette gaine est chimique.
En effet, cela reste du plastique…

On ne sait pas vraiment si ces substances « étouffent » le cheveu mais ce qui est sûr c’est qu’elles ne sont pas bonnes pour tout le monde. Des cheveux normaux et sains n’ont pas besoin de ce genre de produit. Cela peut même détériorer leur état. Par exemple, les rendre plus gras et lourd. Les cheveux bouclés en font les frais ! La définition des boucles est absente.

En revanche, les cheveux extrêmement abîmés par les décolorations trouve un bénéfice dans les silicones.

Mon conseil est évidemment d’éviter ce genre de traitement sur vos cheveux, même si les couleurs sont très attrayantes !

Sur la peau

Les silicones ne nourrissent pas la peau ! Il sont inertes, tout comme les huiles minérales, et déposent un film sur la peau. Ce qui donne un effet lissant immédiat. Effet que l’on recherche dans le monde de la beauté car il permet de combler les pores, les rides et autres défauts de « surfaces ».

Contrairement au film hydro-lipidique naturel de la peau, le film des silicones ne la laisse pas respirer. De ce fait, les conséquences pour les peaux normales et mixtes à grasses sont désastreuses. Ils peuvent déclencher ou aggraver des problèmes de peaux tels que les rougeurs, l’acné, la couperose etc…

Cependant, ces substances sont d’une grande aide pour certaines peaux déshydratées ou qui ont un déficit important en acide gras. Autrement dit, les peaux sèches à très sèches. En effet, utilisés en dernier recours, ils vont éviter l’évaporation de l’eau et retenir la graisse dans les tissus. Ce qui peut éviter bien des problèmes de peaux du type eczéma, psoriasis etc…

Le problème est que les industriels en ajoutent dans toutes les formules des cosmétiques. Si vous utilisez deux produits de soins pour le visage plus deux ou trois produits de maquillage pour le teint, vous vous retrouvez avec une quantité de silicones non négligeable sur la peau ! Et même avec un démaquillage à l’huile végétale, ils sont difficiles à éliminer.

Sur l’environnement

Il existe très peu de travaux de recherches pour évaluer si ces substances sont nocives. Beaucoup ont été financés par les industriels dans les années 90 pour accompagner la mise sur le marché de ces produits chimiques…

Malgré que des études démontrent que les silicones peuvent se dégrader dans l’environnement, ils le sont très difficilement. En effet, ce sont des polymères avec une haute résistance. Surtout les « siloxanes ». Plusieurs travaux de recherches montrent qu’ils s’accumulent dans les boues du milieu aquatique. Elles sont ré-utilisées après traitement pour diverses activités (loisirs, agriculture…). Ainsi, ces substances sont réintroduites dans les sols et ne se dégrade pas.

Les silicones « cyclotétrasiloxane » et « cyclopentasiloxane » sont classés comme persistant, bioaccumulable et toxique pour le premier et très persistant et très bioaccumulable pour le second par la Commission Européenne depuis 2018.

À partir de janvier 2020, leur concentration sera réglementée dans les produits à rincés. Par conséquent, elle ne devra pas dépasser 0.1 % dans les formules.

Les repérer 

Il est nécessaire de savoir repérer ces substances dans la liste INCI des produits que vous utilisez au quotidien.

Les mots avec une terminaison en « -one » et en « -ane ».

Par exemple : Dimethicone (parfois appelé PDMS), Cyclohexasiloxane…

Les dérivés de silicones : « Copolymer », « Polyquaternium »…

Le Dimethicone et le Cyclopentasiloxane sont décriés depuis quelques années. De ce fait, petit à petit nous voyons disparaître ces noms au profit d’autres ingrédients dans les compositions qui sont tout aussi occlusifs.

Ou les trouve t-on ? Dans toutes les catégories de cosmétique !

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Silicone

https://www.premiumbeautynews.com/fr/l-ue-restreint-l-usage-des,13053

https://www.quechoisir.org/decryptage-produits-cosmetiques-les-fiches-des-molecules-toxiques-a-eviter-n2019/#cyclopentasiloxane-cyclotetrasiloxane-cyclomethicone

https://www.techniques-ingenieur.fr/base-documentaire/materiaux-th11/caoutchoucs-42615210/fin-de-vie-des-silicones-j3990/degradation-des-silicones-dans-l-environnement-j3990niv10003.html

http://www.innovalor.com/siloxanes.htm

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/?uri=uriserv:OJ.L_.2018.006.01.0045.01.ENG&toc=OJ:L:2018:006:TOC

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *