La peau

La peau

Pour la soignée correctement, il est préférable de la comprendre et de bien la connaître…
Mais ce n’est que mon avis ;).
Je m’en vais vous donner un maximum de détails, mais avec un langage un peu plus simplifié pour bien comprendre tout ça.

Généralité

La peau est un organe. C’est un « manteau vivant » qui recouvre le corps et le protège. Il est le plus étendu avec ses 2 m² de surface et il constitue environ 20 % du corps humain.

Elle contient 70 % d’eau, 25 % de protéines, 2 % de matières grasses ainsi que 0.5 % d’oligo-éléments et de sels minéraux.

La peau se renouvelle complètement en 30 jours. Sa texture varie selon les individus et les empreintes d’une personne sont uniques.

Le Saviez-vous ? : Son poids peut atteindre 4 kg chez un adulte moyen !

Ses fonctions

Son principal rôle est la protection des tissus interne du corps.
Son épaisseur varie selon les endroits du corps, de 0.5 mm pour la fine peau des paupières, jusqu’à 4 mm sur la plante des pieds (et cela peut encore augmenter si la personne marche pieds nus !).
Elle se caractérise par une grande faculté de régénération et de cicatrisation. En effet, elle répare extrêmement vite les petites plaies afin que les bactéries pathogènes ne pénètrent pas l’intérieur du corps.

Le saviez-vous ?

Lorsque la peau est entaillée, les cellules font appelle à différentes aides du corps afin de reconstituer les tissus (les plaquettes, granulocytes et fibroblastes).

Elle est thermo-régulatrice.

La peau est régie par le réseau nerveux autonome qui régule également le taux de diverses substances chimiques dans le corps. Elle y parvient en dilatant ou en contractant les vaisseaux sanguins présent dans le Derme, ou par la transpiration.

Le saviez-vous ?

La « Chair de Poule », cette caractéristique des mammifères, n’a plus d’utilité chez l’être humain. En effet, c’est un reflex de survie, la peau piège une couche d’air isolante pour se tenir chaud !

Elle synthétise la Vitamine D.

Ceci grâce au soleil et c’est la seule manière de le faire. Plus précisément, la peau reçoit les rayonnements du soleil et transforment une molécule déjà présente dans l’épiderme en molécule de Vitamine D (ces molécules dont vous n’avez pas envie d’entendre les noms). Ces dernières migrent vers les reins et se transforme en une forme plus active : La Vitamine D3.

Le saviez-vous ?

Les personnes de couleur ont besoin de davantage de soleil pour synthétiser la même quantité de mélanine que les personnes blanches. En effet, leur peaux foncées filtrent plus efficacement les rayons solaires.

Elle permet de percevoir les sensations.

En effet, elle est riche d’un réseau nerveux essentiel à la perception de l’extérieur par le toucher. Ce qui lui permet de traduire les stimulus externes et envoi les informations directement au cerveau.

Le saviez-vous ?

Certaines zones de la peau comme les doigts et les lèvres ont beaucoup plus de capteurs que d’autres. Elles sont donc plus sensible !

Ses couches

L’Épiderme

C’est la couche extérieure de notre peau, elle est fine et contient les cellules mortes (elles se renouvellent lorsque le sujet bouge). Elle a un rôle principalement protecteur face à l’environnement extérieur.
En effet, sa composition lui permet d’être résistante, imperméable et auto-réparatrice. Par exemple, en protégeant contre les lésions, en réparant si besoin (avec la formation d’un caillot de sang coagulé), et en retenant l’eau présente dans les cellules.

Cette couche permet aussi de filtrer les rayonnements solaires néfastes (les UVB). De ce fait, elle synthétise la vitamine D qui contribue à l’absorption intestinale du calcium et du phosphore.

Sa surface est constituée de nervures et de pores qui permettent une très bonne régulation pour l’évacuation de l’eau et de la sueur. Cela permet d’éliminer les toxines et de contrôler la température corporelle. Grâce au film hydrolipidique, elle possède un haut pouvoir d’hydratation, une bonne résistance mécanique et une fonction immunitaire développée par la circulation sanguine. Ce dernier contient également la flore microbienne (flore bactérienne) indispensable au système immunitaire.

Ses fonctions

Vous connaissez sans doute la phrase « hydratation de la couche supérieure de l’épiderme ». C’est parce qu’elle se compose de quatre couches (dont je vous épargnerez le détail ici) :

  • de cellules aplaties et mortes, que l’on appelle aussi les kératinocytes (qui produisent de la kératine et libèrent un ciment constitué de lipides, de cholestérol, d’acides gras et de céramides).
    Ceci rend cette couche imperméable.
  • de mélanocytes en infime quantité (qui produisent la mélanine, un colorant de couleur brun/noir). Ces cellules sont très dynamiques puisqu’elles se transforment en cellules mortes, et s’éliminent par desquamation en trois ou quatre semaines.
    Ce sont elles qui filtre et protège les couches inférieures des rayons du soleil.

L’épiderme est nourrit essentiellement par le derme et par diffusion car ce dernier est très riche en vaisseaux sanguins. Les nutriments l’atteignent par la jonction dermo-épidermique.

Le Derme

C’est la couche intermédiaire de la peau. Le derme est environ quatre fois plus épais que l’épiderme, pouvant atteindre jusqu’à 1 cm dans le dos !

Il a une structure faite de fibroblastes. Ce sont des fibres telles que le collagène et l’élastine. Ce qui le rend particulièrement résistant, élastique et souple. Ces fibres « baignent » dans le gel hydrophile contenant 80 % d’eau et de mucopolysaccharide. Autrement dit, des molécules faites de protéines et de sucres.

Le saviez-vous ?

À partir de 20 ans, notre collagène se modifie. Nous perdons 1 % de notre collagène par an. Ajoutés à d’autres facteurs, comme l’altération des fibres élastiques du derme, cela fait parti du processus de la vieillesse.

Il est riche de terminaisons nerveuses sensitives qui se fraient un chemin jusqu’à l’épiderme, ce qui permet à la peau d’être l’organe du toucher.

Il se constitue de lymphocytes, qui fabriquent les anti-corps, et permettent de détruire les corps étrangers néfastes qui pénètrent par l’épiderme.

Le derme contient également :

  • Les follicules pileux. C’est l’enveloppe qui contient ni plus, ni moins nos poils. Ce sont des tiges de cellules mortes qui pousse vers l’extérieur du follicule. Ils prennent leur racine dans cette couche et grandissent par phases (croissance et repos). Les poils ont (encore) de nombreuses fonctions selon leur emplacement tels que protéger du soleil et/ou de la lumière, dissiper la transpiration, retenir les poussières et même amortir lors de l’acte sexuel !).
  • Les glandes sébacées. Elles communiquent avec les follicules pileux et produisent le sébum. Cette substance huileuse et anti-bactérienne aide à maintenir une protection de la peau. Elle s’écoule le long du poil jusqu’à la surface et constitue le fameux film hydrolipidique que tout le monde connaît. Malgré ce que l’on peut penser, il n’est pas « sale ».
    Cependant, lorsque ces glandes tournent à plein régime, sous l’effet des hormones et autres joyeusetés, elles peuvent provoquer de sympathiques problèmes de peaux comme l’acné.
  • Les glandes sudorales (ou sudoripares) qui sécrètent la sueur qui traverse les pores de la peau. Il existe deux types de glandes sudorales :
    Les glandes eccrines se placent sur l’ensemble du corps. La transpiration qui en résultent est inodore. Autrement dit, elle ne sent pas mauvais.
    Cependant, les glandes apocrines se localisent sous les aisselles et les parties génitales. Elles produisent des corps gras. Les bactéries se nourrissent de ces acides gras, ce qui provoquent les mauvaises odeurs.

Il a un réseau vasculaire plus fin que l’hypoderme ce qui lui permet une nutrition propre.

L’Hypoderme

C’est la couche interne de la peau. C’est un tissus adipeux sous cutanée. Autrement dit il est principalement constitué de graisse ! Il est également riche en vaisseaux sanguins.

La jonction entre les voies cutanées et les muscles se fait par l »hypoderme.

C’est un isolant thermique mais il a aussi le rôle d’amortir les chocs extérieur.

Il sert également de réserve énergétique pour les besoins des autres organes.

Sources :

Le livre : Le grand guide visuel du corps humain du Professeur Alice Roberts. Edition DK.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Peau

Powerpoint : « Biologie – Chap 4 – la peau et les muqueuses » – Ressources Pédagogiques – Académie de Strasbourg.

https://www.futura-sciences.com/sante/definitions/biologie-peau-7189/

https://dermato-info.fr/article/Un_organe_multifonction

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/dico/d/biologie-peau-7189

http://www.slate.fr/story/109225/pourquoi-chair-poule

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *